Habitat

Agrandir sa maison : 4 solutions pour gagner des mètres carrés

Vous avez beau adorer votre petit nid douillet, vous commencez à vous y sentir un peu à l’étroit. Plutôt que de déménager dans une demeure plus spacieuse, pourquoi ne pas vous lancer dans des travaux d’agrandissement ? Voici quatre options pour combler vos besoins d’espace.
Augmenter votre surface habitable peut vous faire considérablement gagner en confort de vie. © iStock - City Presse
Une naissance prévue au sein de votre foyer, un changement dans votre mode de vie ou simplement un besoin de confort, les raisons sont nombreuses pour vous pousser à vouloir davantage de place dans votre maison. Toutefois, avant de vous lancer à corps perdu dans les travaux, il est primordial de définir vos besoins et vos envies, mais aussi d’étudier les possibilités qui s’offrent à vous en fonction de votre budget, de la réglementation et de l’espace disponible. On vous aide à trouver quelle solution conviendra le mieux à votre projet d’agrandissement.

Une véranda pour un maximum de lumière

Avec ses grandes baies vitrées qui laissent entrer les rayons du soleil, la véranda est un choix idéal pour les amoureux de la nature. En effet, elle est le lieu privilégié pour laisser s’épanouir vos plantes d’intérieur et vous permet de profiter au maximum de votre jardin, y compris pendant la saison hivernale, tout en agrandissant visuellement l’espace. On l’adore notamment transformée en salon de lecture, en séjour ou en salle à manger. Elle possède, en outre, de merveilleux atouts décoratifs et s’adapte à divers styles d’intérieurs : industriel, campagne chic, contemporain ou même victorien.Avant de vous lancer dans le chantier, réfléchissez bien à l’exposition : dans les régions du nord, on profitera d’une orientation plein sud, tandis que le pourtour méditerranéen bénéficiera davantage d’une exposition est ou sud-est pour éviter la surchauffe lors des longues journées d’été. Pensez également aux problèmes de vis-à-vis : si vos voisins ont une vue dégagée sur cet espace vitré, vous pourriez manquer d’intimité. Qu’il s’agisse d’une véranda d’agrément « froide » ou d’une pièce à vivre tout au long de l’année, mieux vaut opter pour du double, voire du triple, vitrage pour garantir une bonne isolation.Enfin, selon la taille souhaitée, diverses démarches administratives s’imposent : en deçà de 5 m2, aucune formalité n’est requise, mais pour une surface comprise entre 5 et 20 m2, il vous faudra effectuer une déclaration de travaux. Au-delà, l’obtention d’un permis de construire est généralement nécessaire.

Un cocon sous les toits

On les prend trop souvent à tort pour un espace perdu et inutile. Erreur ! Une fois aménagés, vos combles peuvent vous fournir les quelques mètres carrés qui vous manquaient pour créer une salle de jeux, une chambre d’enfant ou un bureau. Leur potentiel est immense. En perçant une fenêtre au niveau du toit, ils bénéficient généralement d’une luminosité optimale. Cerise sur le gâteau : comme vous ne créez pas de nouvelle surface au sol, le coût des travaux reste relativement modeste comparé aux projets qui requièrent de creuser des fondations, et vous n’avez pas besoin de demander de permis de construire.En revanche, vous êtes de fait limités par l’espace préexistant, auquel il faudra vous adapter. Les combles étant souvent sujets aux infiltrations d’air, veillez également à bien les faire isoler.

Une extension pour prolonger la maison

Si les gros travaux ne vous font pas peur, pourquoi ne pas agrandir votre domicile avec une extension ? À condition que le permis de construire vous soit octroyé et que vous disposiez d’une enveloppe suffisante, entre 90 000 et 130 000 € pour 35 m2 environ (contre 55 000 € pour une véranda), cette option vous permet d’accroître considérablement votre surface habitable. Afin que ce projet soit parfaitement réussi, il doit s’harmoniser avec le reste de votre demeure, tant par le choix des matériaux que par le style architectural. Votre extension doit être conçue comme une continuité des pièces existantes, pour des raisons de confort mais aussi d’esthétique, et non comme une partie indépendante.Enfin, sachez que pour toute extension supérieure à 150 m2 ou à 30 % de la surface existante, vous serez soumis aux critères de la RT 2012, qui fixe une certaine exigence environnementale pour votre ouvrage.

Focus : Une dépendance au cœur du jardin

Vous disposez d’un vaste espace extérieur constructible qui offre de multiples possibilités d’aménagements ? Alors vous faites partie des chanceux qui peuvent bâtir une dépendance dans leur jardin. Idéale pour créer un atelier, une cuisine d’été pour vos garden party ou un studio pour vos enfants lorsqu’ils deviennent étudiants – que vous pourrez ensuite louer après leur départ –, elle possède les mêmes avantages et inconvénients qu’une extension quant au coût des travaux et aux démarches administratives. En revanche, cette nouvelle structure vous laisse libre d’exprimer votre fantaisie car n’étant pas accolée au reste de la maison, le souci d’harmonisation est moindre.
© iStock - City Presse
Lauren Ricard

PARTAGER CET ARTICLE

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Nos derniers
articles publiés

Vibrez sur des rythmes sud-américains avec l’association Salsamba !

Barjouville : 3ème édition de la Fête des plantes

Ce qu’il faut savoir en septembre

Les Belles Anciennes du 28

Découvrez la pêche au « Feeder »

Les associations de Brezolles se réunissent