Éco

Novo Nordisk projette de supprimer son empreinte carbone d’ici 2030

Très imprégnée de la culture danoise, l’entreprise Novo Nordisk s’est engagée dans une démarche pour limiter son impact environnemental. Depuis le 1er janvier 2022, la totalité des ressources énergétiques qu’elle utilise sont non fossiles. Déjà bien entamée, la route reste encore longue pour cet acteur chartrain qui ambitionne de devenir le leader de la santé verte.

Supprimer son empreinte carbone en ce qui concerne les transports et les déchets, c’est le défi que s’est lancée Novo Nordisk d’ici 2030. La démarche environnementale est déjà bien enclenchée au sein de cette entreprise issue d’un groupe danois, baignée dans une culture scandinave sensibilisée aux questions environnementales et écologiques. Pour y arriver, les réflexions sont en cours depuis 20 ans. Les actions se mettent en place progressivement depuis 5 ans. 


Depuis le 1er janvier 2022, toutes les ressources énergétiques qu’utilise le site sont non fossiles. Il a opté pour des contrats d’électricité verte mais s’appuie aussi sur la biomasse et le biogaz. L’objectif initial était d’y parvenir d’ici 2030. C’est un pari réussi pour Novo Nordisk avec 8 ans d’avance. « Il y a encore plein de choses à faire mais nous voulons être le leader de ce qu’on appelle la santé verte. Nous voulons démontrer qu’il est possible de produire, dans nos pays, des médicaments tout en limitant l’impact sur la planète », explique Arnaud Dudermel, directeur des relations externes chez Novo Nordisk Chartres. Même échéance mais nouveaux objectifs : d’ici 2030 Novo Nordisk projette, cette fois-ci, de supprimer son empreinte carbone en ce qui concerne le transport et les déchets.upprimer son empreinte carbone en ce qui concerne les transports et les déchets, c’est le défi que s’est lancée Novo Nordisk d’ici 2030. La démarche environnementale est déjà bien enclenchée au sein de cette entreprise issue d’un groupe danois, baignée dans une culture scandinave sensibilisée aux questions environnementales et écologiques. Pour y arriver, les réflexions sont en cours depuis 20 ans. Les actions se mettent en place progressivement depuis 5 ans.

Bientôt une filière de récupération et recyclage sur le marché français ?

Un projet est en pourparlers avec les autorités. Il s’agit de développer une filière de récupération et recyclage de ses stylos injecteurs. « Lorsque les patients ont terminé d’utiliser nos stylos, plutôt que de les jeter, ils nous les restitueraient et nous développerions une filière pour qu’ils soient recyclés », détaille Arnaud Dudermel. Ce qui serait initialement un déchet deviendrait une ressource pour d’autres activités. Le projet a déjà été lancé en pilote au Danemark et dans d’autres pays. La démarche devrait arriver sur le marché français cette année.

« En 4 ans, nous avons réduit de 39% notre consommation d’eau »

Novo Nordisk espère faire tache d’huile. En initiant tous ces projets, le groupe espère inciter ses collaborateurs à adopter des comportements plus vertueux y compris dans leurs activités personnelles et quotidiennes.

Et les idées d’amélioration coulent aussi à flots pour la gestion de l’eau, une ressource précieuse du site chartrain. « En 4 ans, nous avons réduit de 39% notre consommation d’eau dans un contexte où les volumes de production augmentaient de 68% », se réjouit Arnaud Dudermel. Le site n’oublie pas sa localisation et l’importance de l’eau dans une région agricole comme la Beauce.

Autant d’axes essentiels dans lesquels s’est engagée Novo Nordisk. In fine, l’entreprise espère œuvrer pour la préservation de la planète pour les générations à venir. Elle y met sa pierre à l’édifice pour que d’autres puissent, pourquoi pas, lui emboiter le pas. « Nous évoluons dans le domaine de la santé des gens et de leur bien-être, cela va de pair avec une planète dans laquelle il fait bon vivre et qui est pérenne », confie Arnaud. Preuve que le développement d’un modèle économique et le développement durable pour la planète ne sont pas incompatibles.

DCIM100MEDIADJI_0110.JPG

PARTAGER CET ARTICLE

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Nos derniers
articles publiés

ChartrEstivales, les demandes pour l’année prochaine affluent déjà !

Saison touristique estivale : l’heure est au bilan

ChartrEstivales : embarquez pour un voyage immobile avec la Compagnie Aragorn

XEFI Dreux, votre partenaire informatique et bureautique local

Une première année d’exercice sur les chapeaux de roues pour le Karting de Chartres

Fake News : quand la consommation rapide de l’information profite à la désinformation

Une série de podcasts immersifs pour recruter des soignants

Hausse des prix, pénurie de papier… L’imprimerie Chauveau s’adonne à une gymnastique rythmique !