Éco

Malus écologique, WLTP, norme CAFE 2021, électrique… Tour d’horizon avec un concessionnaire local

Le 1er janvier 2020, le barème du malus écologique s’est durci une première fois et devrait l’être une seconde fois. Annoncé pour le 1er mars, il touche tous les véhicules, à l’achat ou en location (LOA et LLD), les particuliers et les professionnels. Volkswagen Chartres lève le voile.
Fouad Boulif (au centre), chef des ventes Véhicules neufs ainsi que Laurent Charrier et Daniel Vila, vendeurs Sociétés et Utilitaires
Une nouvelle grille d’application sera mise en place au 1er mars prochain. Le malus écologique est une taxe liée aux émissions de CO2 que chaque véhicule émet. Ce système existait déjà mais son calcul a évolué. La méthode, surnommée WLTP, se veut plus réaliste en indiquant des taux plus élevés d’émissions de CO2. 

Comment le minimiser ?

Si le malus écologique est évitable en faisant l’acquisition d’un véhicule électrique, il existe des solutions pour en minimiser le montant qui peut s’élever jusqu’à 20 000€ pour les véhicules les plus polluants. Son montant sera à régler lors de la réalisation de la carte grise. L’Europe impulse des mesures répressives visant à inciter les particuliers et professionnels à changer leur manière de «consommer la voiture». Les SUV sont les plus gourmands en énergie et donc émettent le plus de CO2. Daniel Vila, vendeur Sociétés et Utilitaires chez Volkswagen, conseille aux entreprises d’opter pour «des véhicules plus petits et moins puissants qui consommeront moins et émettront moins de CO2», et complète «la révolution est en marche progressivement et nous nous dirigeons [tous] vers l’électrique à moyen et long terme».  

L’électrique oui, mais pour qui ?

Au-delà de remettre en question sa manière de consommer, l’électrique peut ne pas être adapté à tous dans l’immédiat, mais «c’est en bon chemin», observent Laurent et Daniel. Le développement des bornes de rechargement ultra rapides est amorcé, on compte 28 000 bornes en France et cette tendance s’accélère. Si aujourd’hui l’électrique peut freiner, il le sera peut-être moins demain. «Aujourd’hui, 80% du rechargement d’un véhicule électrique s’effectue en 35 minutes sur les nouvelles bornes rapides et les GPS sont mis à jour régulièrement et gratuitement pour les localiser», rassure Laurent Charrier. Ils restent pourtant réalistes, «le parc automobile en France ne pourra pas passer du «tout thermique» au «tout électrique», cela prendra un certain temps».  En 2050, Volkswagen prévoit avoir décarbonisé complètement ses usines. «Dans 30 ans, aucun véhicule thermique ne sortira de ses usines et ce n’est pas le seul constructeur à aller dans ce sens-là». 

L’électrique pour des raisons fiscales ?

Les mesures fiscales inciteront les consommateurs à se diriger vers des véhicules moins gourmands en énergie. L’hybride et l’électrique ont tout intérêt à tirer leur épingle du jeu. La réglementation CAFE 2021 (Corporate Average Fuel Economy) est une norme européenne qui s’appliquera dès le 1er janvier 2021 sur la base des chiffres de ventes de véhicules particuliers neufs en 2020. Elle limite ainsi à 95 g/km le taux moyen de CO2 émis par les véhicules particuliers neufs vendus à compter du 1er janvier 2021, tous constructeurs confondus.

Vers un avenir hybride et électrique

Le constructeur allemand s’apprête à commercialiser l’ID.3, une voiture compacte 100% électrique. Elle devrait arriver vers la rentrée de septembre chez les concessionnaires et viendra étoffer l’offre électrique et hybride déjà présente. Dans un premier temps, la gamme ID sera déclinée en 3 modèles : l’ID.Crozz, l’ID.Vizzion et l’ID.Buzz. Côté hybride, Volkswagen propose une gamme GTE, une solution alternative au thermique, plus respectueuse de l’environnement et adaptée aux besoins de chacun. Les véhicules de la gamme GTE se rechargent en roulant et constituent les moteurs de demain. En concession, la Passat GTE est d’ores et déjà disponible. Fin 2020, Volkswagen prévoit l’élargissement de sa gamme hybride avec la Golf 8 GTE en 2 motorisations, la Tiguan GTE et le Touareg GTE qui plairont aux adeptes des modèles SUV ainsi que l’Arteon GTE, la berline de luxe. Avec des mesures répressives qui se durcissent, « financièrement, il n’y aura plus de raisons d’aller vers du thermique », expliquent Laurent et Daniel. Un comportement qui s’installera sûrement dans les mœurs. 
En 2019, sur le secteur de Chartres, 202 véhicules électriques ont été vendus contre 123 en 2018 (+ 58%)

Volkswagen Chartres Auto.21 

8 rue Jean Perrin – 28600 – Luisant

02 57 87 70 21

PARTAGER CET ARTICLE

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Nos derniers
articles publiés

Vibrez sur des rythmes sud-américains avec l’association Salsamba !

Barjouville : 3ème édition de la Fête des plantes

Ce qu’il faut savoir en septembre

Les Belles Anciennes du 28

Découvrez la pêche au « Feeder »

Les associations de Brezolles se réunissent