Éco

Mais, où sont passés les étudiants ?

« Le coût de la vie étudiante en hausse », « Pourquoi la précarité étudiante est encore une réalité », « le pouvoir d’achat des étudiants est en chute libre », il y a encore quelques semaines, les étudiants affolaient les Une des journaux. À Chartres, les offres de jobs étudiants affluent. Pourtant, les candidats sont les grands absents de cette rentrée. Alors, où sont les étudiants ?

 

D’habitude, ce sont plutôt les offres d’emploi qui manquent. Depuis la rentrée, ce sont les candidats, en l’occurrence les étudiants, qui sont les grands absents. Samedi 25 septembre, le Bureau Information Jeunesse (BIJ) de Chartres organisait un forum job étudiant. Les employeurs, eux, étaient là mais se sentaient bien seuls. Même les services civiques sont concernés. « Avec l’après-confinement et le travail en distanciel, les étudiants doivent se réapproprier les lieux. Nous pensons que c’est un tout », tente d’expliquer Amélie Farault, responsable du BIJ de Chartres.

Les secteurs d’activités et acteurs économiques qui recrutent sont variés

Les restaurants McDonald’s, Carrefour, Vinci, les hôtels Ibis, les établissements scolaires, Kangourou Kids, les centres de loisirs, Les Maisons Pour Tous, les CCAS Silvia Monfort et Marcel Gaujard… Tous proposent des petits contrats soirs et week-ends avec des extensions parfois possibles sur les vacances scolaires.

En plus, c’est simple !

Le BIJ de Chartres publie toutes les offres de jobs étudiants sur ses réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Instagram… Il n’y a que l’embarras du choix !

L’info en + : le BIJ de Chartres accueille depuis peu des référents étudiants. Ces interlocuteurs dédiés peuvent renseigner les étudiants sur toutes les questions relatives à la vie étudiante : logement, aides, jobs, associations et bien d’autres.

PARTAGER CET ARTICLE

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Nos derniers
articles publiés

ChartrEstivales, les demandes pour l’année prochaine affluent déjà !

Saison touristique estivale : l’heure est au bilan

Salon Vins et Gastronomie

Syndrome de la vie en rose

Salon du chocolat et des gourmandises

Halloween : des zombies à Maintenon

Mais, où sont passés les étudiants ?

Immobilier : en Eure-et-Loir, l’ancien a la côte