Éco

Interview : Erika LE NOAN, présidente de DAMMANN FRÈRES

Erika LE NOAN, présidente de DAMMANN FRÈRES

Pouvez-vous nous retracer votre parcours ?

J’ai toujours évolué dans l’agroalimentaire. Dans le cadre d’un programme Erasmus en dernière année d’école de commerce, j’ai effectué un stage, en 1994, chez Illy, une société familiale de torréfection de café, implantée à Trieste, une ville portuaire en Italie et présente dans plus de 140 pays. Suite à ce stage, la direction m’a proposé un poste de Directrice Administrative et Financière. J’ai ensuite occupé les fonctions de Directrice Commerciale et Marketing, de Directrice Générale Adjointe et de Directrice Générale pendant 11 ans (de 2008 à 2019) où j’ai eu plusieurs pays sous ma coupelle : la France, la Belgique, le Luxembourg, l’Algérie et le Maroc. Après plus de 24 ans de carrière chez Illy, Andréa Illy, le président, m’a proposé, en 2019, la direction de Dammann Frères qui était devenue depuis 2007 une filiale du groupe Illy. C’est une nouvelle expérience riche et complémentaire de ce que j’ai déjà fait. Ici, on fait tout nous-même, de l’achat à la production, de la feuille de thé jusqu’à la tasse.

Vous êtes plutôt thé ou café ?

Je suis les deux ! Tout dépend du moment de la journée. Le matin je ne pourrais pas renoncer à mon café. Le thé est une pause dans l’après-midi de relaxation. En fin d’après-midi, j’aime la tisane de noël avec des notes chocolatées.

Comment abordez-vous cette fonction de présidente d’une entreprise dont l’histoire familiale fait partie de l’identité de la marque ?

C’est dans la continuité de mon parcours. J’ai toujours travaillé pour des entreprises familiales. Les familles ont souvent une vision à long terme, plus stratège. Elles sont portées par une passion qu’elles savent transmettre à leurs salariés et laissent une grande liberté aux équipes dirigeantes.

Quels sont vos objectifs pour Dammann ?

L’objectif est de conquérir le monde entier. Nous souhaitons consolider notre développement existant, en stabilisant notre présence dans les 70 pays dans lesquels nous sommes déjà et en trouver de nouveaux. Pour développer notre activité, nous souhaitons augmenter le chiffre d’affaires à l’export et accélérer l’ouverture des boutiques Dammann qui sont les meilleures ambassadrices de la marque. En France, nous allons en ouvrir prochainement à Saint-Germain-en-Laye, Lille, Clermont Ferrand… Notre croissance est telle qu’il est important de la consolider en recrutement.

Sur quels types de postes souhaitez-vous recruter ?

Nous souhaitons augmenter nos effectifs à Dreux d’ici 2020 en effectuant des recrutements dans la production, le marketing, l’export et les métiers de commerciaux.

Cela fait quelques mois que vous êtes installée à Dreux. Quelles sont vos impressions ?

Cela me rappelle mon enfance puisque j’ai grandi à quelques kilomètres d’ici, à Évreux. Le tissu professionnel est à Paris (boutiques, agences, salons…), je fais donc les allers-retours entre la capitale et Dreux. Nous travaillons avec des entreprises locales et beaucoup de personnel est issu de l’agglomération. C’est important pour nous d’avoir des collaborateurs qui habitent à proximité et c’est pourquoi nous essayons toujours de recruter en priorité en local.

En chiffres

  • 94 ans de savoir-faire
  • Chiffre d’affaires : 39 millions d’euros en 2018
  • Effectif : 190 collaborateurs
  • Présence dans 70 pays

Damman Frères

Zone d’activité des Châtelets

1 rue du Réveillon – 28100 Dreux

La boutique est ouverte le lundi de 13h30 à 18h et du mardi au samedi de 10h à 18h.

PARTAGER CET ARTICLE

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Nos derniers
articles publiés

Vibrez sur des rythmes sud-américains avec l’association Salsamba !

Barjouville : 3ème édition de la Fête des plantes

Ce qu’il faut savoir en septembre

Les Belles Anciennes du 28

Découvrez la pêche au « Feeder »

Les associations de Brezolles se réunissent