Actu Chartres

Le Théâtre de Chartres se dématérialise « en attendant »

Fermeture, ouverture puis fermeture. C’est un peu le rythme que subissent les salles de spectacles partout en France. Le Théâtre de Chartres entend bien créer du contenu dématérialisé afin de proposer des rendez-vous réguliers au public dans l’attente de sa réouverture.

D’abord fermé au printemps dernier, le Théâtre de Chartres a pu rouvrir ses portes au public en septembre avant de fermer une nouvelle fois fin octobre. « C’est un ascenseur émotionnel dans un gratte-ciel », commence Jérôme Costeplane, Directeur du Théâtre de Chartres. Sans compter la soirée de lancement du 8 septembre dernier, le Théâtre a pu tenir 4 dates de spectacles. « D’abord, nous étions joyeux de rouvrir et de relancer une saison même avec des contraintes, puis nous avons vécu l’annonce d’une nouvelle fermeture comme un choc. C’est un sentiment d’incompréhension qui nous empare. Je subis la situation, mais mes équipes encore plus », explique Jérôme.

Proposer des rendez-vous réguliers en ligne

Continuer d’exister, tel est le crédo du Théâtre de Chartres. Jérôme Costeplane réfléchit à de nouvelles voies malgré un manque de visibilité. Autorisé à ouvrir aux professionnels uniquement, le Théâtre propose quelque temps de résidences aux compagnies. Avant les épisodes de confinement, des lectures étaient programmées les samedis matin. Aujourd’hui, elles sont captées puis diffusées sur la chaîne YouTube du Théâtre et sur la plateforme Chartres live. « Notre ligne de conduite est de créer du contenu dématérialisé dans les semaines et mois à venir en gardant à l’esprit que ce contenu n’est qu’un pansement sur une jambe de bois, ce n’est pas du spectacle vivant même si nous apprécions les technologies », souligne Jérôme.

Mi-mars, l’équipe lance ses « acrospectacles » inspirés du principe de l’acrostiche : poème ou strophe où les initiales de chaque vers, lues dans le sens vertical, forment un nom ou un mot-clé. Jérôme Costeplane va interviewer des invités qui présenteront leur proposition artistique à travers un acrostiche. L’idée est de créer des rendez-vous réguliers avec le public, à retrouver en ligne et à poursuivre même au-delà de la crise sanitaire.

Jérôme Costeplane a récemment proposé une visite pédagogique via Zoom, à des élèves de CM1 d’un collège de Dreux. Téléphone à la main, il s’est aventuré dans les coulisses et les dessous du Théâtre de Chartres pour en faire découvrir tous les recoins. « C’était une expérience originale et différente », se réjouit Jérôme qui n’exclut pas de proposer davantage de rendez-vous pédagogiques aux établissements scolaires.

Continuer à montrer que le Théâtre de Chartres existe

« J’ai la conviction que le spectacle vivant a encore du sens. Je suis que la société qui se prépare et que les générations futures connaîtront ne se limitera pas à celle de l’écran et du dématérialisé. La matérialité et l’incarnation sont fondamentales, le public a besoin de ça. Une salle de spectacle reste un endroit magique où se rassemblent des gens, pour en regarder d’autres qui jouent une pièce que nous savons tous fausse et pourtant nous faisons semblant de croire qu’elle est vraie », affirme, Jérôme, souriant. Pour le Directeur du Théâtre de Chartres, le spectacle vivant c’est aussi de l’inattendu, la garantie de ne jamais offrir 2 fois le même spectacle. Le théâtre dématérialisé s’élève donc comme un moyen de patienter, un complément au spectacle vivant traditionnel et un créateur d’une passerelle entre le Théâtre et le public avant que les salles puissent rouvrir.

Théâtre de Chartres - Crédits : Droits Réservés

 

Théâtre de Chartres – Scène conventionnée d’intérêt national

Place de Ravenne – 28 000 Chartres www.theatredechartres.fr

PARTAGER CET ARTICLE

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Nos derniers
articles publiés

Concessions BMW et MINI Dreux : Gilbert passe le flambeau à son fils Laurent

Passation de pouvoir chez Dahuron Fermetures Environnement

www.c-chartrespourlemploi.fr : la rencontre entre l’offre et la demande locale toujours plus ciblée

Drago : l’application mobile pour les patients allergiques

Mission locale de l’arrondissement de Chartres : en 2020, 229 jeunes ont bénéficié de la Garantie Jeunes

Une franchise Class’croute à Chartres