Actu Chartres

La Banque de France d’Eure-et-Loir soutient les chefs d’entreprise à travers des dispositifs exceptionnels

Tout au long de l’année, la Banque de France d’Eure-et-Loir accompagne les chefs d’entreprise. À situation exceptionnelle, dispositifs exceptionnels. Nous avons rencontré Bernard Cherlonneix, Directeur départemental de la Banque de France.

 

La Banque de France est traditionnellement en relation régulière avec les entreprises au travers de leur cotation (notation / rating) réexaminée chaque année et plus fréquemment selon les évènements qui peuvent intervenir en cours d’année (incidents de paiement, dérive de l’endettement). Cette cotation des entreprises (réalisant un chiffre d’affaires d’au moins 750 K€) est un outil d’appréciation pour les banques, les assureurs-crédit et désormais les plateformes de crowdfunding de leur risque de contrepartie. Ces intermédiaires financiers y ont accès ainsi qu’à beaucoup d’autres informations via FIBEN (le FIchier Bancaire des ENtreprises auquel ces acteurs sont abonnés) : www.fiben.fr

Comment allez-vous les noter sur les bilans 2019 avec cette crise du 2ème trimestre 2020 ?

Dans les circonstances actuelles, la Banque de France a décidé de suspendre toute dégradation de la cotation des entreprises jusqu’en septembre 2020 afin de faire la part entre l’impact conjoncturel de la crise sanitaire et du confinement, et les tendances structurelles des entreprises.

Comment accompagnez-vous les chefs d’entreprise ?

La Banque de France est également depuis longtemps dans une posture d’accompagnement des chefs d’entreprise au travers d’outils de diagnostic et de simulation mis en œuvre par des experts dédiés (GEODE) ou accessibles en ligne (OPALE) : cf https://entreprises.banque-france.fr/. Jusqu’au 30 septembre 2020, les prestations OPALE sont mises gratuitement à disposition des chefs d’entreprise. Dans la même veine, les dirigeants de TPME peuvent temporairement être accompagnés gratuitement par des experts de la Banque de France, pour réaliser des plans de trésorerie ou des simulations de plans d’affaire. Pour cela, il faut s’adresser à TPME28@banque-france.fr

Quel est votre principal outil d’aide aux entreprises en période de crise ?

En période de crise, la Banque de France apporte une aide spécifique aux chefs d’entreprise en cas de refus de financement bancaire. Actuellement, elle s’occupe davantage des refus de PGE (Prêts bancaires Garantis par l’Etat) ou de suppression de couverture par les assureurs -crédits, via la Médiation du Crédit, accessible depuis mars 2020 de manière simplifiée (il suffit d’écrire à mediation.credit.28@banque-france.fr pour la saisir). La Médiation du Crédit a été créée à l’occasion de la crise de 2008/2009 pour ne pas laisser les chefs d’entreprise seuls face à leurs partenaires bancaires et financiers en cas de refus ou d’interruption de financement et trouver des solutions en coordination étroite avec les banques ou les assureurs-crédit, qui jouent très majoritairement et spontanément le jeu dans cette période inédite (voir les chiffres ci-dessous), dans les cas les plus difficiles. Elle a été relancée dans ces circonstances plus impactantes encore pour beaucoup d’entreprises et son accès facilité. Il est bon d’y recourir de manière réactive, y compris dans les (rares) cas de délai abusif de réponse des banques.

Les enquêtes de conjoncture de la Banque de France ont par ailleurs permis aux acteurs publics et privés de cerner l’impact global et sectoriel hétérogène de la crise. On observe un PIB en baisse de 10 % sur 2020.

En Eure-et Loir :

PGE accordés par les banques au 6 juin : 292 M€ à 1950 entreprises (dont une majorité de TPE), 139 K€ de montant moyen

Nombre de recours à la Médiation du Crédit depuis mars : 60 (portant sur 5,5 M €) sur 343 en Centre-Val de Loire, 30 dossiers traités à ce jour dont 21 issues positives

Sollicitation des Correspondants TPME depuis mars 2020 : 40

Banque de France, 32 Rue du Dr Maunoury, 28023 Chartres

PARTAGER CET ARTICLE

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Nos derniers
articles publiés

Vibrez sur des rythmes sud-américains avec l’association Salsamba !

Barjouville : 3ème édition de la Fête des plantes

Ce qu’il faut savoir en septembre

Les Belles Anciennes du 28

Découvrez la pêche au « Feeder »

Les associations de Brezolles se réunissent