Actu Chartres

À Mainvilliers, le projet de rénovation urbaine d’intérêt régional le plus important de France

Historiquement, Mainvilliers fait partie des 7 communes de l’hypercentre de l’agglomération chartraine. Véritable melting-pot, la commune est le reflet d’une mixité sociale qui fait sa richesse. Proche de la gare de Chartres, Mainvilliers attire de nouveaux acquéreurs et profite d’un engouement pour son immobilier ancien. L’image de la ville semble s’amorcer sur quelque chose d’un peu différent. À l’attirance d’une nouvelle population, la commune doit dresser des équipements publics adaptés. Michèle Bonthoux, la maire de Mainvilliers, regorge de projets et de sensibilités diverses notamment à la question environnementale. Grâce à une gestion saine des deniers publics et une dette quasi nulle, les élus ont pu voter une enveloppe de près de 11 millions d’euros d’investissements.

Mainvilliers s’est séparée de la Banane, un lieu de vie pour de nombreux habitants et symbole de la commune

La Banane était connue au-delà de Mainvilliers. Lieu de vie et d’émotions pour beaucoup d’habitants, et ce depuis plusieurs années pour certains, sa démolition a été l’occasion de les reloger dans des logements moins vieillissants. Une opération facilitée car elle s’inscrit dans le cadre du projet de rénovation urbaine d’intérêt général de Mainvilliers, devenu officiellement le plus important de France, tant sur le nombre de démolitions de logements que sur le montant des investissements publics (source : Anruscope).

La ville a lancé la révision de son Plan d’Urbanisme Local afin de mieux maitriser l’aménagement du territoire

Mainvilliers attire les nouveaux résidents et les investisseurs désireux d’y implanter une entreprise. La ville se veut agile face à cet attrait et se penche sur la reconfiguration de la zone du Vallier. D’abord, elle souhaite attirer de nouvelles entreprises créatrices d’emploi et repositionner les activités industrielles les plus polluantes dans les Zones d’Activités Économiques hors de la proximité des habitations. Ensuite, elle entend favoriser un habitat de qualité en lieu et place de certaines activités, après dépollution des sites. L’équipe municipale travaille à l’élaboration d’une Charte de l’Emploi Local visant à privilégier le recrutement des mainvillois sur le territoire.

Impliquée au sujet de la question du développement durable, Mainvilliers attire aussi les initiatives écologiques

Michèle Bonthoux en est convaincue, « Je pense que, par endroits, il faut préserver des lieux de respiration où la construction ne doit pas forcément être de l’immobilier. Il peut s’agir d’y aménager des aires de jeux pour enfants, des équipements sportifs de plein air ou encore des barbecues connectés comme nous allons le faire d’ici cet été ». Cette conviction lui a valu de refuser les envies de grandeur de différents promoteurs immobiliers sur le square Esther Villette, entre autres. La mairie se penche sur un schéma des circulations douces afin de pouvoir intégrer progressivement dans les travaux de voiries la matérialisation de pistes cyclables et/ou de chemins piétonniers.

Après avoir contribué à l’installation du premier composteur électromécanique de biodéchets d’Eure-et-Loir, qui permet de transformer les déchets de cuisine, les restes de repas et les déchets de jardin en compost, la ville a acquis une parcelle sur laquelle la première recyclerie de l’agglomération portée par la régie de quartier Reconstruire Ensemble verra le jour. Ce projet est aussi soutenu par la région Centre-Val de Loire et l’État. « Accueillir de telles initiatives est évidemment gratifiant mais que les projets créent une adhésion si forte des différents acteurs économiques locaux et habitants l’est d’autant plus », confie la maire de Mainvilliers.

Déployer des actions à destination des 18-25 ans

En 2022, la ville a lancé le premier festival jeune public, unique en Eure-et-Loir. Elle a aussi initié le pass’permis, une aide au financement du permis de conduire qui s’adresse aux 15-25 ans. Mainvilliers souhaite axer ses actions sur l’insertion des jeunes notamment via la création d’une structure jeunesse mais aussi par la mise en place d’activités culturelles. Les élus ont d’ores et déjà souhaité renouveler l’opération « Jobs coup de pouce » qui permet à de nombreux jeunes mainvillois de décrocher un job d’été au sein des structures de la ville. Ils bénéficient également du chèque « sport, culture, spectacle, bibliothèque » qui permet de diminuer le coût d’adhésion à un club sportif ou à des activités culturelles.

En route vers un deuxième cabinet médical à Mainvilliers ?

Après un travail étroit avec la CPAM et l’Ordre des médecins d’Eure-et-Loir, Mainvilliers a ouvert son premier cabinet dans le quartier de Boisville. La commune a contribué à l’installation de deux médecins généralistes en allégeant le coût du loyer des locaux neufs. Le département souffre du manque de médecins. De fait, la municipalité travaille à l’ouverture d’une seconde structure de santé sur la ville : un cabinet médical ou une maison de santé.

En même temps, de nouveaux projets sont à l’étude. L’équipe municipale imagine développer un service de petits travaux à domicile pour les personnes âgées en incapacité de les réaliser eux-mêmes (changement de poignées de portes, petits travaux de plomberie, remplacement d’une ampoule…). Cette démarche pourrait aussi se dupliquer sur un service de transport à la demande pour les personnes non véhiculées ou ayant des difficultés de mobilité.

La sécurité, un volet important pour séduire habitants, entreprises et commerces

L’année dernière, Chartres métropole a accueilli 30 policiers nationaux supplémentaires. Un renfort qui participe à multiplier et intensifier les rondes sur la commune. Partenaires, la police nationale et municipale travaillent ensemble à la sécurité de la ville. L’action de la municipalité se concentre sur l’insécurité routière et les dépôts sauvages. À ce titre, un cabinet spécialisé a été mandaté pour implanter des « caméras mobiles » destinées à identifier les auteurs d’infractions ou de délits plus graves. Par ailleurs, Mainvilliers vient tout juste de signer une convention avec Chartres métropole pour lui déléguer la supervision des caméras de vidéosurveillance.

La fête de la Saint-Hilaire se tiendra les 17, 18 et 19 juin à Mainvilliers. Cette année, elle reprend des couleurs avec une programmation riche, un village associatif, des démonstrations sportives, un bal et un feu d’artifice. En 2022, le thème est : « Partage en fête et l’art de la rue dans tous ses états ».

PARTAGER CET ARTICLE

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

Nos derniers
articles publiés

ChartrEstivales, les demandes pour l’année prochaine affluent déjà !

Saison touristique estivale : l’heure est au bilan

ChartrEstivales : embarquez pour un voyage immobile avec la Compagnie Aragorn

XEFI Dreux, votre partenaire informatique et bureautique local

Une première année d’exercice sur les chapeaux de roues pour le Karting de Chartres

Fake News : quand la consommation rapide de l’information profite à la désinformation

Une série de podcasts immersifs pour recruter des soignants

Hausse des prix, pénurie de papier… L’imprimerie Chauveau s’adonne à une gymnastique rythmique !